News

Jan 9, 2016
Category: General
Posted by: admincp

Samedi 6 février 2016 de 9h à 17h à la Maison des Associations 15 rue des Savoises Genève formation à la communication pacifique et non violente.Prix 20 frs

Samedi 13 février 2016 de 14h à 18h à la Maison de Quartier Aïre Le Lignon 12 b Nicolas Bogueret à Aïre formation à la résolution des conflits interpersonnels et en groupe.Prix 20 frs.

Samedi 27 février 2016 de 14h à 18h au Centre Protestant du Lignon formation à la spiritualité dans la communication.Prix 20 frs

 

Renseignements et inscription mmonod@genevalink.ch

CMS - 1.11.11 - San Cristobal
 

LES ATELIERS

La relation d'aide

Le langage du coeur est un outil qui permet d'entrer en relation de confiance avec une personne. La personne va s'exprimer plus facilement et poser son problème comme on pose une valise. Le Problème est toujours là mais avec l'aidant elle va trouver une solution avec son intelligence.

 

L'autoempathie

C'est un outil qui peut servir à rétablir la relation avec soi-même en reconnaissant ses propres sentiments et besoins et à s'aider soi-même pour trouver une solution à son problème.

 

La confrontation avec une personne agressive

Quand nous sommes en conflit avec une personne rien ne sert d'avoir le dernier mot. Il vaut mieux reconnaître par empathie le sentiment et le besoin de l'adversaire pour rétablir le contact. L'adversaire pourra à son tour écouter nos sentiments et besoins. La confiance retrouvée nous poserons alors le problème et trouverons ensemble une solution que chacun pourra accepter.

 

La médiation entre 2 personnes qui se disputent

Le langage du coeur peut servir à rétablir le contact entre deux personnes en conflit. Le médiateur reflète les sentiments et besoins de chaque partie pour que l'autre en prenne connaissance. En répétant ce qu'elle a entendu chaque partie rassure l'autre d'avoir été bien comprise en tant que personne affectée par une situation. S'il y a problème il est résolu plus facilement avec la tête par un échange de solutions. Le médiateur pose le problème mais reste neutre dans la recherche de compromis.

 

La décision par consentement dans un groupe.

Quand un groupe doit prendre une décision commune les positions fusent et s'entrechoquent. Le modérateur fait un tour de table et reflète en langue du coeur les sentiments et besoins de chaque personne du grouipe afin que tous en prennent connaissance. Après avoir identifier le problème il demande qui a une proposition de solution qui puisse recueillir l'assentiment de tous. Si quelqu'un a une opposition il doit présenter une meilleure proposition jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée qui recueille le consentement de tous.

 

La résolution des conflits dans un groupe et la restauration des relations.

Des options différentes peuvent générer des conflits dans un groupe. Parfois une personne perturbe le groupe par un acte délictueux. Il convient d'abord de se mettre à l'écoute des sentiments et besoins des personnes en présence. En particulier écouter la personne victime du délit puis l'auteur du délit afin d'établir la compréhension. Le modérateur facilite l'écoute mutuelle puis il pose le problème qui surgit et demande aux participants quelle solution ou quelle réparation ils peuvent envisager. Il s'agit donc de réconcilier les sujets avant de traiter l'objet que fait problème.